Allongement de la durée de validité des autorisations d’exploitation commerciale pour les projets soumis à permis de construire de plus de 2 500 m² de surface de vente

image_pdfimage_print

Décret n° 2016-1728 du 15 décembre 2016 relatif aux autorisations d’exploitation commerciale

Le décret tant attendu venant sécuriser les projets nécessitant un permis de construire valant autorisation d’exploitation commerciale (PC valant AEC) les plus importants, notamment mixtes (incluant des commerces, logements et/ou autres activités), vient d’être publié au JORF.

Ce décret allonge la durée de validité des AEC dont la réalisation nécessite un PC lorsque le projet porte sur la réalisation d’une surface de vente (SV) de plus de 2 500 mètres carrés.

En effet, malgré l’intégration depuis 2015 de l’AEC au PC, il a été maintenu un délai de validité spécifique à l’AEC, distinct du délai de validité du PC 1.

En application de l’ancien article R. 752-20 du code de commerce, l’AEC est périmée si l’ouverture au public ou à la clientèle ne peut intervenir dans les trois ans à compter de la date à laquelle le PC est devenu définitif.

En pratique, pour les projets les plus importants, notamment mixtes, et au regard des délais de validité propres au PC, une ouverture au public dans le délai de trois ans susvisé peut s’avérer difficile à respecter.

En conséquence, les porteurs du projet doivent déposer un nouveau dossier et les commissions départementales d’aménagement commercial (CDAC) et le cas échéant la Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) sont contraintes de réexaminer un projet qu’elles ont déjà autorisé.

Dans un souci de sécurisation, de simplification et d’allègement des procédures, le décret commenté vient donc allonger le délai de validité des AEC nécessitant un PC :

    – Lorsque le projet porte sur la réalisation d’une SV comprise entre 2 501 m² et 6 000 m², la durée de validité de l’AEC est désormais de 5 ans à compter de la date à laquelle le PC est devenu définitif ;
    – Lorsque le projet porte sur la réalisation de plus de 6 000 m² de SV, la durée de validité de l’AEC est portée à 7 ans.

En revanche, lorsque le projet porte sur la réalisation d’une SV inférieure ou égale à 2 500 m², le délai de validité de 3 ans à compter de la date à laquelle le PC est définitif est maintenu. Il en est de même lorsque le projet n’est pas soumis à PC.

Ces nouvelles dispositions entrent en vigueur le lendemain de la publication du décret, soit le 17 décembre 2016, et s’appliquent aux AEC en cours de validité à cette date.

  1. Un PC est périmée si les travaux autorisés ne sont pas entrepris dans un délai de trois ans à compter de sa notification ou de la date à laquelle la décision tacite est intervenue (R. 424-17 C. urb.) et ce délai peut être, sous certaines réserves, portée à 5 ans (R. 424-21 C. urb.). Voir notre article sur le sujet : http://www.adden-leblog.com/?p=7567. []